AVS2007

le forum des avs 2007


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

la mémoire

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 la mémoire le Lun 21 Jan - 14:08

patricia


Invité
coucou les AVS,

Voilà un article du journal l'Est Républicain sur la mémoire,
bonne lecture :
patricia dumon

La mémoire aux petits soins
Les Français accordent de plus en plus d'attention à leur mémoire, comme en témoigne l'engouement pour les jeux et logiciels d'entraînement cérébral.

En 2007, le «programme d'entraînement cérébral avancé du docteur Kawashima», un jeu pour console Nintendo DS, est arrivé en tête des ventes de jeux vidéos en France. Que ce soit sous forme de livres, CD-Rom, DVD ou sites internet, les produits plus ou moins «scientifiques» destinés à faire travailler ses méninges connaissent un succès croissant, signe de l'attention toujours plus grande portée par les Français à l'entretien de leur mémoire et de leur cerveau.
Au département de neurologie du CHU de Nancy, les médecins confirment que la mémoire est une préoccupation de plus en plus présente, un phénomène lié notamment à la médiatisation de la maladie d'Alzheimer et aux inquiétudes qu'elle fait naître. De là à voir da ns ces ouvrages et logiciels des outils de prévention ou de traitements contre les troubles de la mémoire, il y a toutefois un pas que les spécialistes sont loin de franchir.

Energie et motivation.


«Des études scientifiques assez convaincantes semblent confirmer que plus on est actif intellectuellement, plus on retardera, ce qui ne signifie pas qu'on empêchera, un processus pathologique, de quelques mois ou de quelques années. La maladie prendre une forme différente, un peu atténuée», souligne le professeur Gérard Barroche, neuropsychologue au CHU de Nancy. «De là à croire qu'on pourrait maintenir ses capacités de mémoire en faisant des exercices qui ont souvent le défaut d'être très artificiels, je pense que ce serait faire preuve d'une grande naïveté».
Les médecins ne rejettent pour autant pas complètement toute forme de «gymnastique de l'esprit», comme elle est notamment pratiquée au sein des clubs et autres ateliers «mémoire» qui ont fleuri dans toute la France et au sein desquels se retrouvent quantité de seniors. L'évaluation des thérapeutiques médicamenteuses d'entraînement cognitif, qui visent notamment à solliciter des aptitudes parfois endormies, figure d'ailleurs au rang des recommandations officielles en matière de lutte contre les maladies dégénératives. Pratiqués en groupe, certains types d'exercices peuvent avoir une influence bénéfique en terme de socialisation, permettre aux participants de conserver des relations, de puiser de l'énergie et de la motivation au contact de leurs semblables.
«Pour des jeunes retrait és, il est extrêmement valorisant, par rapport à ses petits-enfants par exemple, de pouvoir se servir d'un ordinateur pour faire des jeux sur la mémoire», observe par ailleurs Thérèse Jonveaux, neurologue au CHU de Nancy.




Le poids des ans


La meilleure attitude à adopter, soulignent les spécialistes, consiste à conserver une vie sociale et des centres d'intérêt divers, gages de motivation et d'activité intellectuelle. Quant aux exercices dits d'entraînement cérébral proposés sur jeux vidéos ou CD-Rom, ils doivent être considérés pour ce qu'ils sont, à savoir des produits ludiques, en aucun cas thérapeutiques. Les spécialistes soulignent aussi qu'il serait particulièrement contre-productif qu'un joueur soit pris d'angoisse en cas d'&eacut e;chec à ces exercices disponibles dans le commerce. D'autant que, de manière générale, les gens ont tendance à exagérer leurs «problèmes» de mémorisation, une personne sur deux de plus de 50 ans se déclarant insatisfaite de sa mémoire. «Les médecins généralistes savent bien que la grande majorité de ce que leurs patients considèrent comme des troubles de la mémoire ne correspondent pas à une pathologie», relève le professeur Hervé Vespignani, chef du département de neurologie du CHU de Nancy.
Très souvent, cette défaillance ressentie n'est pas le signe d'une maladie, mais tout simplement celui d'une évolution physiologique toute à fait normale, liée à l'âge. Celle-ci se traduira, par exemple, par des difficultés à d iviser son attention sur plusieurs sujets en même temps, plus fréquentes à 70 ans qu'à 20 ans! Si la mémoire décline avec les années, les neurologies soulignent toutefois que l'être humain conserve à tout âge des capacités d'apprentissage. La pire chose à faire serait de ne pas les mettre en œuvre, que ce soit ou pas avec une console de jeux entre les mains.

Benoît GAUDIBERT
© L'Est Républicain - 17/01/2008 - Droits de reproduction et de diffusion réservés

Un trou noir de quelques heures

Les neurologues estiment qu'il n'existe pas un «centre» de la mémoire dans le cerveau, préfèrent parler de plusieurs «circuits de la mémoire», celle-ci étant distribuée dans différentes zones cérébrales. Outre les maladies neuro-dégénératives, d'autres pathologies peuvent s'accompagner de troubles de la mémoire. C'est le cas par exemple des accidents vasculaires cérébraux et des traumatismes crâniens. Certains médicaments, hypnotiques en particulier, peuvent également altérer la capacité de mémoire ou son intensité. Les spécialistes sont par ailleurs fréquemment confrontés à une maladie aussi spectaculaire que méconnue, l'ictus amnésique. Les personnes qui en sont victimes perdent subitement la mémoire, durant quelques heures dont elles ne conserveront pas le souvenir. Elles posent alors des questions banales sur le quotidien, donnent l'impression d'avoir perdu la tête, avant de recouvrer toutes leurs capacités. «Le diagnostic est rassurant. C'est quelque chose de bénin et relativement banal, qui peut survenir à tout âge et ne nécessite pas d'autre attitude médicale que celle consistant à rassurer le patient», indique le professeur Vespignani. «L'hypothèse qui prévaut, c'est celle d'une sorte de spasme vasculaire dans les zones de mémoire, sans doute au niveau de l'hippocampe». © L'Est Républicain - 17/01/2008 - Droits de reproduction et de diffusion réservés

2 Re: la mémoire le Jeu 24 Jan - 16:06

Admin

avatar
Admin
Voilà 2 bons articles!
j'ai prévenu Mr GAUDIBERT que ses articles étaient mis sur le forum.
lorsque vous reprenez un article d'un journal, un extrait d'un livre...n'oubliez pas de noter les références avec la mention
Droits de reproduction et de diffusion réservés (en résumé suivre l'exemple de Patricia)et si vous pouvez, prévenez l'auteur(adresse mail)
Merci
loïc

Voir le profil de l'utilisateur http://avs07.1fr1.net

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum